Découvrir le Jura & le Doubs en van un week-end

Après une escapade provençale que je racontais ici, cap au nord est pour une virée franc comtoise le temps d’un week-end… Ahh que j’aime la diversité de notre pays! Je ne connais presque pas cette région et même pas du tout les départements que nous allons découvrir. Bien évidemment, je suis toujours accompagnée de mon Amoureux, de notre van et même de nos amis! Aller venez, je vous raconte ce week-end dans le Jura et le Doubs!!

Samedi 22 octobre 2022

La première soirée nous a déjà amenés quelques imprévus: la pluie (la vraie de vraie!!) a décidé de s’installer. Nous avons donc revu nos plans. Histoire de ne pas dégoûter les novices du camping, nous dormons au chaud. Demain, nous la ferons cette nuit à la (presque) belle étoile!

Le Château de Joux – Point de vue du Fort Mahler (Haut Doubs)

Nous commençons la journée de Samedi sous le soleil et prenons la direction du Château de Joux à moins d’une heure de Besançon, 15km de la Suisse et 10 minutes de Pontarlier, dans le Doubs. Nous trouvons un petit itinéraire pédestre nous permettant d’admirer celui-ci depuis les hauteurs. Ainsi, nous nous garons à un lieu-dit nommé « Les Jantets » et nous dirigeons vers le Fort Mahler. Nous marchons 1,7km à travers la forêt et à notre arrivée, une vue magnifique sur le château nous attend.

Culminant à plus de 900 mètres, cette forteresse militaire classée au titre des monuments historiques a connu différents propriétaires, allant des sires de Joux au roi de France, en passant par les ducs de Bourgogne et bien d’autres. Durant le XVIII et le XIXème siècle, le château servait même de prison d’Etat et de nombreuses personnes célèbres y sont passées telles que le révolutionnaire Mirabeau et Toussaint Louverture, ayant lutté contre l’esclavage.

Juste à côté de ce point de vue, se trouve le Fort Mahler, surplombant le village de La Cluse-et-Mijoux. Il a été construit dans les années 1840 afin notamment de protéger le Château de Joux et de renforcer le passage de la Cluse. Aujourd’hui, le lieu semble presque abandonné.

Nous faisons ensuite le chemin inverse pour continuer la suite de notre petit périple. Mais une chose est sûre: nous avons adoré ce lieu et je sens qu’il donne le ton de ce week-end…

La Source du Lison (Doubs)

Cela faisait des mois que je rêvais de venir découvrir cette région. Les livres de voyageurs (notamment celui-ci), les photos, les articles de voyages me donnaient vraiment envie de venir ici. J’ai une liste longue de lieux à voir ici et la Source du Lison n’en faisait pas encore partie. Et pourtant!

Celle-ci se trouve un peu plus à l’ouest du Doubs. Une fois garés, vous marcherez environ 200 mètres et serez déjà arrivés… face à une impressionnante cascade sortant d’une grotte, nichée au coeur des falaises! Les couleurs de l’automne apportent un charme sans précédant malgré les fraîches températures. En effet, l’eau avoisine les 8 degrés seulement!

Nous marchons tout autour afin de découvrir le site spéléologique et marchons jusqu’au Creux Billard (à peine 5mn de marche), un gouffre d’effondrement de plus de 50m de haut. On se sent si petit face à ces paysages! PS: Pensez à prendre de bonnes chaussures de marche, cela vous évitera de tomber sur les fesses à même les pierres. (oui, ça sent le vécu… 😉 ).

En quelques heures à peine, je suis déjà séduite par tout ce que nous voyons et je ne suis pas la seule!

Nous terminons la journée en beauté: le temps n’aura pas eu raison de nous ce soir et nous avons donc dormi dans un magnifique spot, trouvé sur Park4Night (l’appli référençant les meilleurs endroits pour poser son van, son camping-car ou encore sa tente, en pleine nature).

Nous avons donc posé notre van et nos tentes à Pupillin (Haut Jura), sur une petite aire dominant les vignes alentours où le raisin récolté permet notamment la production de vin jaune.

C’était la fin de journée, cette fameuse « golden hour » où le soleil envoie ses meilleurs éclats sur le paysage. Cette heure où on commence à refaire le monde entre amis autour d’un feu de camp entre amis, un verre à la main, de la « bonne bouffe » dans l’autre, accompagnés de musique. Cette fameuse heure où on a apparemment choisi de faire brûler le barbecue aussi… Le feu de camp a donc été plus court que prévu…

Dimanche 23 octobre 2022

Cette première nuit en « camping sauvage » (attention: bien regarder les règles sur Internet!) a été parfaite. C’est encore meilleur que d’habitude parce que la nature est finalement notre maison pour la nuit.

Cascade des Tufs (Haut Jura)

Après un bon petit déjeuner et le rangement de notre campement, nous commençons notre programme par la Cascade des Tufs. Et wow… Je suis toujours émerveillée de ce que je vois mais là, c’est vraiment incroyable!

Pour y accéder, garez votre véhicule près de l’église des Planches-près-Arbois et prenez la direction de la Cascade.

Marchez environ 10 minutes (impossible de se perdre, de toute façon, le bruit des cascades nous guident toujours) et le spectacle s’offre à vous.

Ne vous arrêtez pas à celle-ci, longez-là puis emprunter un petit pont et perdez-vous dans les « chemins » derrière. Prenez la direction de la Petite Source de la Cuisance. Vous pourrez admirer de nombreuses piscines naturelles.

Prenez un peu de hauteur en atteignant le Belvédère du Fer à Cheval. Ce dernier domine les tufs et la rivière, la Cuisance.

Cascade de la Billaude (Haut Jura)

Vous voulez encore en prendre plein les yeux? Vous pensez que ce n’est pas possible? Attendez, je vais vous prouver le contraire… Sur la route pour notre dernier arrêt, je vois le panneau « Cascade de la Billaude« , tout près de là où nous sommes. Impossible de passer à côté! Pour la petite anecdote, cette cascade est aussi appelée « Saut Claude-Roy ». Une légende raconte qu’un bûcheron de ce nom serait tombé de la falaise dans la cascade en voulant scier les arbres autour.

Située dans les gorges de la Lemme, la cascade se compose de deux sauts successifs. Elle fait un total de 28 mètres de haut. Nous n’avons malheureusement pas le temps d’en découvrir davantage mais les randonnées font rêver. C’est sûr, nous y reviendrons!

Belvédère des Quatre Lacs (Haut Jura)

15 minutes plus tard, nous voilà arrivés (déjà) à notre dernier stop. Et quel dernier stop…

Le Belvédère des Quatre Lacs offre des paysages tout aussi grandioses que les lieux précédents. Perché à 900m d’altitude, ce site exceptionnel domine la vallée composée de 4 lacs. Il s’agit des lacs: d’Ilay, Petit, Grand Maclu et Narlay.  

Là encore, de nombreuses randonnées sont possibles. Pour autant, le belvédère s’atteint très facilement et rapidement (environ 5/10mn) depuis le parking.

Et c’est ici que s’achèvent ces deux jours incroyables… Vraiment, ce week-end dans le Jura et le Doubs a été pour nous un véritable coup de coeur. Aucun paysage n’est moins remarquable qu’un autre et l’Automne et ses couleurs ne font qu’accentuer cette magie… Nous avons déjà découvert de nombreux lieux ici mais avons déjà très envie de revenir pour connaître tous les coins secrets et reculés que la nature offre dans ce beau coin de France…

Et merci les amis d’avoir rendu ces moments encore plus mémorables!

Laisser un commentaire