La flottaison – pour un bien-être absolu !

Lorsque j’ai su que ma meilleure amie venait me rendre visite dans ma nouvelle ville – Lyon -, j’ai de suite pensé à une nouvelle expérience que nous pourrions vivre ensemble. Pour moi, les moments avec mes proches sont tellement précieux que j’opte généralement pour ce genre de présents immatériels afin de me créer de nouveaux souvenirs avec eux …

J’étais donc en quête d’une expérience inédite, j’adore les massages, les soins etc mais j’avais envie de nouveau. Pour moi, le fait d’arriver dans une grande ville est clairement synonyme d’adresses insolites.

C’est alors que j’ai trouvé … la flottaison! Dit comme ça, l’idée paraît presque loufoque. Et pourtant!

Il y a quelques mois en arrière, j’avais regardé une vidéo présentant ce nouveau concept, tout juste arrivé dans quelques grandes villes françaises. Il n’a pas fallu longtemps pour me convaincre de cette nouvelle facette du bien-être!

En quelques mots, de quoi s’agit-il?

Il s’agit d’un lieu, plus précisément d’un bassin ou d’une capsule dédié à la flottaison en isolation sensorielle, une pratique visant à atteindre une relaxation profonde tant sur le plan physique que sur le plan mental.

Mis au point aux Etats-Unis durant les années 50 puis en vogue à la fin des années 70, ensuite à partir de 2010 en Europe, le concept s’est de plus en plus développé, aidé par des recherches prouvant les effets de la flottaison sur le stress, l’anxiété, l’arrêt des pratiques addictives ou encore la sensibilité à l’hypnose.

Lorsqu’on tente l’expérience pour la première fois, la flottaison est assez déroutante. On s’imagine pouvoir couler alors qu’il n’en est rien. En effet, le bassin (peu profond, environ 40 centimètres) est rempli d’eau au sel d’Epsom. Ce sel, riche en magnésium et soufre, confère à l’eau ce pouvoir flottant, exactement comme c’est le cas dans la Mer Morte. Il se crée alors une sensation d’apesanteur et de fait, l’énergie de notre cerveau consacrée à la lutte contre la gravité diminue (d’environ 80%). Ainsi le lâcher prise peut prendre place…

Pour parler de mon expérience personnelle, il m’a fallu appeler 3 centres avant que le quatrième me dise qu’un créneau était disponible pour le week-end suivant. C’est donc dire l’engouement pour cette pratique !

Nous sommes donc allés au Centre Fluito, à Villeurbanne. Il est d’ailleurs nécessaire de savoir qu’il existe des centres avec des bassins et d’autres avec des capsules. En l’occurence il s’agissait de bassins pour nous et c’était mieux ainsi selon moi.

Le couple gérant – adorable – commence par nous expliquer comment va se dérouler la séance et quelles sont les précautions à prendre. En effet, il est important de ne pas se raser au minimum les dernières 24 heures, ni d’avoir fait une teinture ces derniers jours mais également de ne pas consommer de café quelques heures avant pour ne pas empêcher le lâcher prise dû à la caféine.

Nous avons ensuite chacune choisi notre capsule. Avant de rentrer dans le bassin, il est nécessaire de se maquiller et de prendre une douche. Il n’est pas recommandé de mettre un maillot de bain car celui-ci nous empêche d’atteindre le lâcher prise complet. Puis on rentre dans l’eau… Cette dernière était chauffée à 36 degrés (elle est à 35 durant l’été).

Au début, l’expérience est vraiment étrange. J’éteins la musique comme conseillé pour être pleinement dans ma bulle mais n’arrive pas à éteindre la petite lumière bleue car je me sens comme « enfermée »… C’est également durant les premières minutes que je constate à quel point nous ne sommes jamais, du moins très rarement dans le lâcher prise: en effet, les pensées viennent, volent, se multiplient, les muscles sont tendus, j’ai du mal à croire que je ne peux pas couler et je me demande si cette séance d’une heure ne va pas être trop longue pour moi…

Et peu à peu, je rentre en immersion profonde … avec moi-même. Je trouve ma position (pour donner une image concrète: en étoile de mer), je constate qu’effectivement non, je ne coulerai pas, je me laisse donc aller et profiter, petit à petit des premiers bienfaits … Mes muscles commencent à se détendre, je rentre dans un état méditatif et sur la fin, finis même par m’endormir. Eh oui, il est possible, même fort conseillé de rejoindre Morphée durant la séance pour que les effets positifs soient décuplés!

En parlant bienfaits justement, ils sont (très) nombreux… Tout d’abord et comme je l’ai déjà écrit, flotter permet un lâcher prise profond. Il en découle ainsi une baisse du stress, de l’anxiété, des douleurs chroniques. Le sommeil s’améliore, les pensées sont meilleures, la créativité est stimulée, la régénérescence musculaire est accélérée. Enfin, le sel d’Epsom nous recharge en magnésium et améliore les problèmes cutanés. D’ailleurs, après la séance, il suffit de prendre une douche uniquement à l’eau car le sel a nourri nos cheveux et hydraté notre corps. On pourrait penser le contraire mais non, les effets de ce sel nous sont très bénéfiques!

Le gong donné par la gérante annonce la fin de la séance. Sur le moment, je suis comme sonnée, me demandant ce qu’il s’est passé. J’en ressors absolument zen mais aussi fatiguée! Dix jours après, j’ai retenté l’expérience et elle a été si différente! Nous avons d’abord commencé par 30 minutes de massage dans un fauteuil dédié. Cela nous a permis de commencer notre relaxation et de nous préparer mentalement à la flottaison. Une fois dans le bassin, l’immersion s’est fait beaucoup plus facilement et les bienfaits ont été beaucoup plus importants. Je me suis endormie plus rapidement et j’en suis ressortie toujours aussi zen mais j’ai vu les effets de manière plus visible encore. Le lendemain, j’avais l’esprit léger, tous les petits tracas que l’on peut avoir quotidiennement ne m’atteignaient alors plus du tout. J’ai adoré voir cette évolution!

Concernant le centre, je recommande vivement le Centre Fluito de Villeurbanne et ce, pour différentes raisons. Il a été crée récemment par un couple profondément gentil, plaçant le service client au coeur de leurs priorités. Le lieu se veut familial, intimiste et une fois qu’on les a rencontrés, on ne veut plus tester un autre centre. Du moins pour ma part. De plus, après la séance, ils nous guident à l’étage pour émerger tranquillement autour d’une tisane, dans un fauteuil incroyablement confortable. Ils viennent également échanger avec nous et les discussions se veulent inspirantes.

Voici donc leurs coordonnées:

Centre Fluito

5 rue d’Inkermann 69100 Villeurbanne

Cliquez ici pour découvrir leur site Internet et/ou réserver votre (première) séance!

Vous l’aurez compris, je recommande cette expérience dans un bassin de flottaison à quiconque mettant au coeur de sa vie la question du bien-être. D’ailleurs, il n’y a pas de recommandation particulière concernant la fréquence des séances. Cela dépend de chacun et il est donc utile d’en faire une dès qu’on en ressent le besoin: fatigue, période de stress, douleurs chroniques, etc.

Et vous, avez-vous déjà testé le bassin de flottaison?

« Le plus grand secret pour le bonheur, c’est d’être bien avec soi. »

Bernard Fontenelle

Laisser un commentaire