Les acquis que m’a apporté Erasmus

Peu importe qu’on parte un ou trois mois, peut-être deux ans, qu’on parte à trois cent kilomètres de chez soit, le pays à côté ou de l’autre côté du globe, le simple fait de quitter ses habitudes nous fait sans aucun doute évoluer voire changer.

Ayant déjà quitté mes « sources » plusieurs fois déjà, que ce soit pour travailler à l’étranger ou en France, j’avais déjà beaucoup évolué mentalement. Le simple fait de devoir vivre sans notre entourage, enlevant nos repères habituels nous pousse évidemment à grandir et grand bien nous fasse! On devient plus autonome, on apprend à penser par soi-même, on revoit nos priorités, on apprend à s’organiser et selon moi, le meilleur des avantages: on s’ouvre au monde.

Pour cette nouvelle aventure qui m’a emmenée jusqu’à Berlin, je dirais que ces acquis n’ont fait que se renforcer. Encore une fois, j’étais maître de moi-même et devait faire mes choix selon mon emploi du temps, mes convictions, mes envies mais personne n’était là pour me dicter quoi que ce soit.

Par ailleurs, les acquis linguistiques sont évidents: on oublie le français quelques temps pour se consacrer à la langue nationale (et l’anglais, beaucoup!). Pour ma part, j’ai vraiment pris beaucoup d’aisance dans les deux langues et je n’ai plus peur de m’affirmer (c’est tout de même plus évident en anglais qu’en allemand).

Enfin, me recentrer et gagner confiance en moi sont les plus gros acquis de ces (presque) quatre mois à Berlin et ça, c’est une immense évolution! Aujourd’hui, je sais ce que j’ai envie de vivre et d’accomplir, je n’ai plus peur de dire ce que je veux ou non, d’affirmer et assumer ma personnalité, de faire mes propres choix et avis, avis, de m’entourer uniquement des personnes positives dans ma vie et les garder précieusement près de moi. Je réalise aussi depuis mon retour (comme déjà écrit ici) que j’adore, et j’ai ce besoin d’échanger avec des personnes étrangères car Erasmus m’a fait découvrir différentes cultures plus différentes les unes que les autres mais si enrichissantes! Le monde a tant à nous apprendre.

Pour conclure, je dirais que peu importe le genre d’aventures que nous vivons, nous nous devons de la vivre à fond car chaque jour est une leçon d’apprentissage énorme. Du moment que nous sortons de nos habitudes, de notre quotidien, nous laissons sans cesse place à l’inédit, nous nous confrontons parfois à nos points faibles pour finalement les transformer en points forts. Il ne faut jamais se dire qu’on ne saura pas s’adapter à une culture, à s’intégrer dans un nouveau groupe, à parler une autre langue que la sienne. Chaque jour, nous devons cultiver ce qui nous semble être des faiblesses et ainsi revenir fier et enrichi de tout ce qu’on a acquis. Aujourd’hui, je suis heureuse et fière d’avoir vécu un semestre Erasmus pour tous les acquis cités que celui-ci m’a apporté.

Merci la Vie de nous permettre de vivre l’Aventure au quotidien.

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Marie dit :

    Je ne l’avais pas vraiment réalisé mais c’est vrai qu’après cette aventure qu’est Erasmus, je me suis beaucoup plus affirmée aussi !

    1. Je pense qu’on le sous-estime quand on rentre mais on le réalise peu à peu les mois (voire les années ?) qui suivent !

Laisser un commentaire