Un week-end en van dans l’Ain

Arrivés à Lyon début 2022, nous ne connaissions encore que trop peu notre nouvelle région (surtout moi!). Quand je suis arrivée à Nice, j’avais de suite eu l’envie de tout découvrir. Mer, montagnes, villes, villages pittoresques (d’ailleurs, plusieurs articles sont à ce sujet, notamment ici).

En arrivant ici, c’était différent. Je pense que ce déménagement si rapide avait laissé place à de la nostalgie: la mer me manquait. Finalement, c’est depuis que nous avons notre van que mon regard a totalement changé. L’envie de découvrir ce qui m’entoure a grandi tout naturellement et sans grande surprise: la région regorge de trésors!

Pour ce week-end en van, nous avons voulu initier des novices en matière de camping & vanlife: mes parents! Nous décidons donc de partir découvrir un endroit que nous ne connaissions pas … l’Ain!

Pérouges – Cité médiévale classée « Plus beau village de France »

Notre premier arrêt est à seulement 30 minutes de Lyon: il s’agit de Pérouges, cité médiévale qui offre un vrai voyage dans le temps à l’entrée de la Dombe.

Il est bon de flâner dans Pérouges, de rendre visite à ses artisans, ses marchands, de découvrir des expositions ou encore de goûter à sa spécialité: la Galette de Pérouges, autrement dit une tarte au sucre.

Durant les siècles derniers, et plus précisément le Vendredi, « jour maigre », les habitants préparaient des tartes salées et sucrées. En 1912, une habitante restaure l’Hostellerie du Vieux Pérouges dans le but de redynamiser le village. C’est alors qu’elle reprit cette ancienne recette de tarte au sucre tout en l’améliorant. Celle-ci participa à la renommée de Pérouges.

Pérouges a ainsi peu à peu gagné en notoriété et a été classé parmi les Plus Beaux Villages de France en 1988.

Bref, nous avons adoré la découverte de ce village aussi charmant que vivant.

Lac Genin – ou « Le Petit Canada du Haut Bugey »

Reprenons notre route et dirigeons nous vers le Nord Est, à 55mn de Pérouges environ. Peu avant d’arriver à notre destination, nous empruntons des routes étroites, au coeur de la nature et pensons que nous serons seuls au monde … FAUX!

Nous arrivons donc au Lac Genin, surnommé le « Petit Canada du haut Bugey » en référence à ses couleurs rappelant le Canada durant l’Automne. Bon, force est de constater que nous n’étions pas les seuls à avoir eu l’idée de nous ressourcer ici car il y avait énormément de monde!

Pourtant, ça n’enlève pas moins de charme au Lac… Entouré de sapins, il est absolument magnifique, ses eaux sont d’une couleur remarquable.

Avis aux amateurs de loisirs: vous pourrez vous adonner tant à la pêche, à la baignade, qu’au paddle, vtt ou autres activités en tout genre.

Prenez en compte que le Lac est assez excentré de tout. Prévoyez donc votre pique-nique ou bien profitez de l’unique restaurant présent (sur place ou à emporter).

J’avais découvert le Lac de Nantua en juillet dernier et j’avais adoré je dois dire que le Lac Genin le dépasse dans le classement!

Maintenant, je veux y retourner pour admirer l’automne ayant revêtu les sapins de ses jolies couleurs…

La Marmite de Géants

Non loin du lac, arrêtez-vous au village de Saint Germain de Joux. Si des places sont libres, garez-vous au parking de la salle des fêtes. En contrebas, empruntez le petit chemin. Sur les panneaux, « La Marmite de Géants » sera indiqué.

10 minutes de marche plus tard, contemplez le spectacle qui s’offre à vous.

La rivière nommée la Semine et son affluent le Combet ont creusé d’énormes creux profonds de 2 à 3m reliés par quelques cascades. La zone est réputée pour la présence de nombreuses truites. Le lieu a ainsi été nommée La Marmite de Géants.

Les photos parlent d’elles-mêmes, il s’agit d’une vraie pépite que la nature nous offre!

Après ces 3 premiers arrêts, vous voyez à quel point l’Ain regorge de merveilles? Vous non plus ne vous attendiez pas à ça, si?!

En route maintenant pour le Plateau d’Hauteville à une petite heure d’ici pour installer notre campement. Nous étions au camping Les 12 Cols que je recommande. Nous n’avons pas profité pleinement du lieu puisque nous y étions pour une nuit seulement mais en tout cas les infrastructures sont très propres et le camping est calme.

Pour le dîner, j’avais repéré et réservé un restaurant bien noté. Et quel restaurant!

Il s’agit de la Ferme Guichard, toujours sur le plateau d’Hauteville mais gagnant encore quelques mètres d’altitude par rapport au camping.

Tout d’abord la vue est magnifique, encore plus au moment de la golden hour. Le lieu est authentique et chaleureux, l’ambiance y est conviviale et familiale et les plats excellents. Mention spéciale aux viandes cuites à même la pierre une fois les plats servis. C’était succulent!

Bref, vous l’aurez compris, je recommande en tout point un arrêt ici pour réveiller ses papilles et passer un beau moment, bien entouré.

Nous rentrons au camping pour une bonne nuit de sommeil, en ayant en tête tous ces souvenirs crées aujourd’hui…

Le lendemain, nous rentrons sur Lyon car nous souhaitions faire découvrir un endroit que nous aimons beaucoup tout près de chez nous: les Puces du Canal. Peut-être que j’y dédierai un article dans quelques temps…

Ce week-end là, j’ai encore eu la preuve que notre pays est un trésor et qu’il n’y a vraiment pas besoin de partir loin pour connaître ce sentiment de bout du monde et de déconnexion…

Et vous, connaissiez-vous cette région?

Laisser un commentaire