Un road trip d’une semaine au Monténégro

Il y a quelques mois, nous décidons de dédier une soirée à la réservation de nos vacances et choisissons les Lofoten, au nord de la Norvège. Mais finalement, plusieurs raisons font que ça ne sera pas pour cette fois-ci. Un peu perdus, on finit par regarder la carte du monde … finalement ce sera le Monténégro!

Destination encore plutôt secrète mais commençant à se faire une place de plus en plus grande parmi les pays européens à visiter absolument… C’est donc décidé, nous partirons une semaine là-bas!

Nous avions réservé un van pour découvrir ce petit pays de manière itinérante et surtout pour s’essayer à ce style de vie avant d’en acheter un … finalement, les faits ont été différents puisque nous avons réalisé ce projet avant même notre voyage au Monténégro. Découvrez en plus ici ou encore .

Quelques semaines avant notre départ nous choisissons finalement de ne pas faire ce road trip en van mais de réserver des chambres d’hôtes / petits hôtels. Cela m’a ainsi poussée à faire un itinéraire précis avant de partir et je vais vous raconter cela…

Je crois que nous avons eu raison d’opter pour ce type d’hébergement car les routes y sont tellement étroites que le voyage aurait été plus compliqué en van (mais pas moins mémorable!).

Avant de partir, voici quelques faits sur le Monténégro:

  • le Monténégro est le pays européen le plus récent. Son indépendance a été proclamé en 2006.
  • le nom « Monténégro » signifie « montagne noire » et se réfère au Mont Lovcen (à découvrir ci-dessous…)
  • la superficie du pays (13.000km²) est comparable à l’Île de France
  • le pays est composé à 80% de montagnes
  • le Canyon Tara est le plus profond d’Europe (1300m!)
  • l’Euro est la monnaie officielle mais le pays ne fait pas partie de la zone euro car il n’appartient pas à l’UE.
  • en 1991 le Monténégro a adopté une charte faisant de lui le premier Etat écologique au monde
  • vous ne trouverez aucun Mc’Donald au Monténégro... la chaîne de fast-food a tenu à peine 3 ans dans le pays. Le peuple souhaitant soutenir ses restaurants locaux, une loi a été mise en vigueur pour interdire au géant américain de s’y installer.

Jeudi 25 août 2022

Nous prenons notre vol tôt le matin à l »aéroport de Paris Orly et à destination de Tivat. Cette dernière n’est pas la capitale mais de nombreux vols atterrissent ici. La capitale, Podgorica n’est pas un arrêt nécessaire donc mieux vaut atterrir à Tivat, située juste à côté des fameuses Bouches de Kotor.

Le vol est relativement rapide puisque nous mettons à peine 2 heures. La vue en atterrissant est d’ailleurs très belle puisqu’elle donne sur les Bouches de Kotor… Mais note pour vous: gardez vous d’envoyer des photos dès votre arrivée pour la montrer à vos proches… En effet, n’ayant pas pensé avant à constater que le Monténégro ne faisait pas partie de la zone Euro, j’ai eu de mauvaises surprises en faisant un hors forfait de 50 euros en voulant envoyer 3 photos. Pensez donc à vérifier votre forfait avant de partir. S’il n’est pas adapté, optez pour l’achat d’une carte sim sur place entre 10 et 20 euros, permettant les SMS et Internet illimités.

Après ce « faux départ », nous nous rendons chez le loueur de voitures (Avis). L’aéroport est si petit que tout se trouve à proximité. Comptez en moyenne 255 euros la semaine pour une voiture type citadine. Pour autant, je ne recommande pas forcément la plateforme car nous avons eu de mauvaises surprises après notre retour. Ils nous ont déduit des assurances jamais demandées, aussi chères que le prix de la location elle-même.

Bref, un hors forfait et un amoureux mécontent du modèle de la voiture plus tard, notre périple peut enfin commencer!

Les Bouches de Kotor sont notre premier arrêt. La ville de Kotor est à moins de 10km de l’aéroport de Tivat mais la circulation étant dense en été, on peut mettre jusqu’à 45mn voire 1 heure pour s’y rendre.

Kotor est l’une, sinon la ville principale de la Côte Adriatique du Monténégro. Entre 1420 et 1797 elle dépendait de Venise, d’où ces influences aujourd’hui. Elle a été classée en 1979 au patrimoine mondial de l’UNESCO, faisant d’elle aujourd’hui l’une des villes les plus visitées du pays.

A notre arrivée, nous avons commencé par déjeuner au Galion, un restaurant sur l’eau aux portes de la vieille ville de Kotor. Les plats y étaient très bons, mais lorsqu’on compare aux autres régions du pays, les prix y étaient relativement élevés. Pour autant, la vue était superbe!

Nous nous perdons ensuite dans le dédale des rues de Kotor… L’architecture en pierre rend le village vraiment charmant. Vous n’y trouverez pas moins de 10 églises et de nombreux chats … Il y a longtemps, alors que la peste frappait la ville, de nombreux rats étaient présents. Les chats de gouttière ont commencé à arriver et les ont chassés avant d’y élire domicile et d’y rester.

Nous avons vraiment beaucoup aimé ce village bien que nous ayons trouvé qu’il regorgeait de magasins vendant de la contrefaçon!

Puisque nous n’avions que peu de temps dans le coin, nous avons fait une excursion en bateau de 2 heures permettant de découvrir Perast et ses îles.

Perast est le plus ancien village des Bouches de Kotor. Son architecture en pierre blanche le rend tout aussi charmant que Kotor mais les rues y sont beaucoup plus paisibles. Au large se trouvent deux îles appartenant au village: l’île aux Morts et l’île Notre Dame du Rocher sur laquelle nous nous sommes rendus. Cette dernière est artificielle et sa légende la rend fascinante.

L’histoire commence au XVème siècle lorsque deux frères trouvent sur un rocher une statut de la Vierge Marie et Jésus. Il décide de ramener l’édifice chez eux et furent totalement subjugués lorsque leur frère, gravement malade, commença à guérir. Pour remercier la Vierge Marie, ils décident donc, aidés des villageois, de construire une île pour y édifier une église catholique.

Après cette excursion fort appréciable, nous nous rendons à notre premier hébergement, dans le village juste après Kotor, à Dobrota. J’ai effectué toutes mes réservations via Booking et tous les logements étaient parfaits. Ici, nous avions un studio dans un petit établissement géré par une Maman et son fils. Je recommande vivement ce lieu, idéalement situé et dont la piscine avec vue sur la mer ne vous laissera pas indifférent(e). Encore moins aux couchers de soleil! Voici le lien.

Le soir, nous dînons à côté, chez Tiha Noc. Les plats sont nombreux, simples, mais faits maison. Les prix sont plus qu’attractifs!

Et c’est parti pour une douce nuit à se remémorer ces premiers souvenirs monténégrins et rêver de ceux à venir…

Vendredi 26 août 2022

Ce matin, nous reprenons la route vers notre prochain stop … la région du Mont Lovcen. Souvent on dit que le chemin vaut autant le coup que la destination et cette fois, c’est encore plus vrai.

Nous empruntons une route serpentine, comprenant 21 lacets. Les photos parlent d’elles-mêmes, c’est à couper le souffle.

Moins d’une heure plus tard nous arrivons à Njegusi, un village rural du Mont Lovcen, connu pour sa production de jambon sec et de fromage fumé. Nous nous apercevons très rapidement que la découverte va être rapide car seulement 60 personnes vivent ici. Pour autant, c’est si agréable d’être au coeur de la nature, loin du tourbillon touristique.

Je recommande vivement Bastadur, le restaurant dans lequel nous avons déjeuner: pour 2 boissons, entrée, plat, dessert et un thé, vous n’en aurez seulement pour … 23€!! Difficile de faire mieux non?! On est d’accord qu’on trouve encore le repas meilleur quand il est si peu cher non?

Tous les plats étaient très bons et bien sûr, tous faits maison! D’ailleurs, nous nous sommes vite aperçus que la France avait un concurrent … enfin la Bretagne plutôt ! Eh oui, les Monténégrins adorent proposer des crêpes en dessert et ils réussissent bien la tâche!

L’après-midi, nous nous rendons au Mausolée du Mont Lovcen. Ce dernier est le plus haut d’Europe et la vue que vous aurez une fois les 460 marches gravies est une fois de plus, magique. Culminant à 1800 mètres d’altitude, il accueille le sarcophage du roi fondateur du Monténégro, Peter Njegos.

Tarifs: 2€ par voiture à l’entrée du parc puis 5€ par personnes pour gravir les marches jusqu’au Mausolée.

Après cette ascension donnant un goût de « bout du monde », nous repartons en direction de Cetinje, toujours au coeur du parc du Mont Lovcen. Cette ville est l’ancienne capitale historique du pays. Elle accueille notamment aujourd’hui la résidence principale du Président du Monténégro.

Il est vrai que nous avons été surpris en arrivant, trouvant que la vie avait été arrêtée des années en arrière. Comme si le bouton « Pause » avait été activé. La ville paraissait déserte, seuls quelques cafés semblaient animer l’endroit. Pour les amateurs de musées, sachez que Cetinje en compte plusieurs.

Après ces jolies découvertes du jour, nous rentrons à l’hôtel, un petit établissement situé à Njegusi.

Samedi 27 août 2022

Je ne démarre jamais une journée sans un bon petit-déjeuner: et quel petit déjeuner nous avons eus !

Celui-ci était inclus dans le prix de la nuit. Pour 47€, tenez vous bien, vous aurez droit à … tout ce que vous voulez sur la carte et plus encore! Vous aurez deux crêpes au lieu d’une, trois oeufs au plat plutôt qu’un et en plus un plateau de jambon sec et fromage du coin ainsi qu’un bol rempli de beignets maison. La générosité vous avez dit ?! Inutile de préciser que nous en avons ramené une partie…

Après ce petit déjeuner plus que rassasiant, nous nous dirigeons au sud du pays vers le Lac Skadar… Nous n’aurions pas imaginé aimer autant ce lieu… Comptez 1h10 environ pour vous à Virpazar rendre depuis Njegusi. La route est magnifique! Elle n’est pas large mais le fait d’être au coeur de la nature rend le trajet rapide et vraiment agréable.

Quand nous arrivons, nous constatons que nous ne sommes pas les seuls à avoir eu l’idée… c’est bondé! Les locaux nous alpaguent de suite pour louer un bateau et découvrir ainsi le Lac. Heureusement, j’avais repéré en amont une compagnie très bien renommée et moins « attrape touristes »: Golden Frog.

Pourquoi je les recommande plus que les autres? Car vous pourrez être seul.e.s avec votre chéri.e, votre famille sur des bateaux en bois, plus authentiques que les plus gros accueillants parfois une vingtaine de personnes à la fois.

Nous faisons une balade d’environ 1h30 avec notre « capitaine » et une guide qui est là pour nous apprendre l’histoire du Lac et répondre à toutes nos questions.

Voici donc quelques faits sur le Lac:

  • deux tiers sont au Monténégro, le reste en Albanie
  • 281 espèces d’oiseaux y sont recensées (sternes, hérons jaunes, poules d’eau, etc)
  • concernant les poissons, on trouve 48 espèces différentes (anguilles, carpes, truites, etc)
  • le Lac est peu profond: 4 à 5m en moyenne, par endroit 10 et seulement un petit endroit où la profondeur atteint 100m.

Je crois qu’il n’est pas très utile de préciser que le décor est absolument incroyable. Les contours ne sont pas visibles tant le Lac est grand mais ces reliefs lui donnent une beauté magnifique, un air paisible. Un lieu où la nature semble avoir encore tous ses droits.

Nous en profitons pour cueillir et goûter des « châtaignes des mers », avec une saveur plutôt fruitée. Que j’aime faire ces découvertes!

Bref, je vous conseille de faire cette balade, d’observer les oiseaux, les plantes, savourer ce rythme si lent au fil de l’eau.

Tarifs: environ 45 euros pour 1h30

Nous rejoignons ensuite notre studio pour prendre le temps de ne RIEN faire l’après-midi, seulement nous reposer! Là encore, le logement est parfait pour s’adonner à ma passion préférée des vacances: me reposer au bord de la piscine, avec un bon bouquin. Le tout, en pleine nature s’il vous plait!

Tarifs: 55€ la nuit, petit déjeuner (maison!) inclus.

Le soir nous dînons dans un restaurant de Virpazar, sympa même si en soit les plats n’ont rien d’exceptionnel. Par contre, une chose est certaine: la générosité décrit définitivement les Monténégrins! Ils servent chaque fois des quantités énormes!

Dimanche 28 août 2022

Ce matin, c’est le petit déjeuner qui vient à nous. Le propriétaire nous avait préparé une belle planche avec des tomates, des oeufs, du jambon, etc pour commencer la journée.

Nous partons ensuite plus au nord du Lac Skadar. Une fois encore, la route est magnifique et nous faisons un arrêt qui reste l’un de mes plus beaux souvenirs de ce voyage. Un arrêt imprévu au bord de la route, présentant un paysage de carte postale face à nous. Nous nous posons ici pour contempler cela, autour d’un bon sirop maison. Le petit cabanon que tient le Monsieur n’a malheureusement pas de nom mais c’est donc sur la route entre Virpazar et Sindon.

Nous continuons jusqu’à atteindre notre destination: Pavlova Strana. Une fois de plus, les mots ne sont pas utiles tant les photos parlent d’elles-mêmes.

Quelques clichés plus tard, nous nous rendons dans un village tout près d’ici, nommé Karuc. Très vite nous constatons que celui-ci est tout petit et que malgré sa situation au bord du lac, il n’y a pas grand chose à faire. Pourtant, je repère un homme âgé en train de faire des mots fléchés sur sa terrasse et suis convaincue qu’il doit bien proposer le déjeuner. En effet! Au menu, truite pêchée par lui-même quelques heures/jours auparavant, tomates de son jardin et frites maison. C’était authentique, c’était simple, c’était beau. Là encore un merveilleux souvenir car nous avons vraiment eu l’impression de manger chez « notre Papy ».

Nous rentrons dans l’après-midi et continuons notre programme de la veille… piscine, lecture, discussions à refaire le monde. En tout cas, l’unanimité a frappé: notre coup de coeur pour le Monténégro est déjà immense!

Lundi 29 août 2022

Il est déjà l’heure de quitter le Lac Skadar que nous avons tant aimé. Cap au nord et direction le Parc National du Durmitor! Le trajet dure environ 2h30/3h (on traverse tout le pays).

Il faut savoir que les températures ne sont pas du tout les mêmes quand nous arrivons ici. Alors que nous avions des températures comme en France dans les autres coins du pays (en moyenne 35 degrés), nous perdons entre 15 et 20 degrés dans le Durmitor.

Arrivés dans l’après-midi, nous souhaitons faire une randonnée au Lac Noir. Mais une fois sur place, la pluie s’est invitée et nous a donc limités dans nos vadrouilles… C’est pas grave, nous reviendrons demain! Les couleurs sont déjà si belles.

Le logement que nous avions pris pour ces derniers jours était celui que nous attendions le plus. Des cabanes, cosy à souhait, au coeur de la nature: what else?! Et c’est encore plus agréable quand il pleut!! Elles sont situées à Zabljak, environ 25 minutes du Lac Noir.

Tarifs: Nous avons payé 165€ les deux nuits, avec accès à la piscine intérieure et billard.

Mardi 30 août 2022

Après une super nuit dans notre cabane, nous retournons ce matin au Lac Noir. Au programme: une marche de 2/3 heures en pleine nature. Nous avions commencé à nous rendre à la Cascade Céline. Malheureusement celle-ci n’existe qu’en avril et ce, pour quelques semaines. Pour autant, les paysages étaient vraiment beaux. Vous pouvez d’ailleurs relier le Lac Noir au Lac Zminje en 2 heures environ.

L’après-midi, une balade en quad nous attend… C’était une première pour moi et pas la dernière! Nous étions seulement 2 quads (4 personnes) + le guide et c’était génial. Au programme: balade dans les coins reculés du Parc, découverte de lacs mais aussi rencontres avec plein d’animaux sur la route, plusieurs pannes, des vêtements couverts de boue et surtout de nombreuses crises de rires! C’était trop bien!

Seul petit regret, nous devions voir 3 lacs mais n’en avons vu qu’un… Mais il valait tellement le coup!

Tarifs: 120€ pour 2 heures de balade.

Le soir, nous rentrons nous « réfugier » dans notre cabane car l’orage a frappé fort … c’était si bon d’être dans un endroit si douillet à ce moment-ci.

Mercredi 31 août 2022

C’est parti pour notre dernier jour complet au Monténégro!

Nous débutons cette journée par le Canyon Tara. En fait nous voulions y faire la tyrolienne car il s’agit de la plus grande d’Europe. Finalement, une fois sur place nous nous sommes dit que ça ne valait pas trop le coup.

Nous nous sommes contentés de faire de jolies photos et sommes repartis en direction de Kotor car un rendez-vous en vision important nous attendait l’après-midi. N’ayant pas pu prendre le temps de parcourir les gorges, nous reviendrons un jour… c’est certain!

Sur la route pour Kotor…

Nous regagnons donc Kotor (environ 3h30 de route) et profitons de nos derniers instants ici. Nous déjeunons dans un restaurant, ou plutôt une boucherie très réputée proposant de la viande de très grande qualité. Son nom: BBQ Tanjga.

Le plateau visible sur les photos était bien pour 2 personnes (et non 4 ou 5 comme on pourrait croire!) et son prix… 11€!! Incroyable!

Le soir, nous avons pris un logement à Tivat pour être proche de l’aéroport le lendemain matin. Les propriétaires étaient adorables mais je ne recommande pas forcément l’appartement.

Et ça y est, l’heure du retour et celle de la rentrée ont déjà sonné… Il faut déjà repartir.

Nous repartons le lendemain matin, la tête remplis de souvenirs merveilleux et le coeur serré de quitter ce pays que nous avons tant aimé.

Les richesses du Monténégro sont encore trop peu méconnues (bien que le tourisme y augmente significativement!). Jamais nous n’aurions pensé découvrir des paysages si variés et une nature autant préservée. Sans aucun doute, nous conseillons désormais à quiconque de réserver un billet pour s’y rendre et contempler autant que nous avons pu le faire durant cette semaine…

Laisser un commentaire